un accident de la route crée des embouteillages à Arue

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

http://www.tahiti-infos.com/un-accident-de-la-route-cree-des-embouteillages-a-Arue_a166569.html

un accident de la route crée des embouteillages à Arue
PAPEETE, le 17 novembre 2017 – plus de peur que de mal. Un accident de la route a causé des embouteillages à Arue, vendredi en fin d’après-midi.



Une voiture à cheval sur les blocs de séparation des voies a causé des embouteillages, vendredi vers 17h00 dans le sens Arue Mahina. L’accident s’est produit aux environs du musée Norman Hall à Arue.

Aucun blessé n’est à déplorer. Un des conductrices, enceinte, a été transportée à l’hôpital du Taaone, afin d’effectuer des tests. seuls des dégâts matériels sont à déplorer.


Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

EasyJet renforce sa base de Nice

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

http://www.air-journal.fr/2017-11-17-easyjet-renforce-sa-base-de-nice-5190619.html

La compagnie aérienne low cost easyJet basera  au printemps un cinquième Airbus à l’aéroport de Nice-Côte d’Azur, qui lui permettra entre autres de lancer quatre nouvelles liaisons « au minimum ».

Pour les six ans de sa base niçoise, et vingt-deux ans après le premier vol opéré entre Londres-Luton et l’aéroport Côte d’Azur, la spécialiste britannique du vol pas cher va y baser un A320 supplémentaire. L’appareil permettra « à la capacité locale en nombre de siège de croitre de 9% avec près de 200.000 sièges supplémentaires », précise easyJet dans son communiqué. Il permettra l’augmentation de fréquences sur certaines routes, plus de choix de destinations ainsi que des horaires améliorés. Alors que Londres demeure la liaison phare avec près de 10 millions de passagers transportés – sur 41 millions au total – depuis le début des opérations easyJet à Nice, les liaisons domestiques « se distinguent sur le segment Affaires notamment » selon la low cost : on compte à Nice 20% de voyageurs d’affaires, mais ce chiffre atteint 44% sur Paris-Orly, 27% sur Genève et 21% sur Bordeaux. Pour le programme hiver en cours, plusieurs destinations « parmi les plus populaires » verront leurs fréquences augmenter, dont la liaison Nice – Toulouse qui devient une exclusivité easyJet à compter de cette saison.

La compagnie orange explique que cette annonce est alignée « sur la stratégie d’investissement continue dans les régions françaises ». Pour Francois Bacchetta, Directeur easyJet pour la France, « l’arrivée d’un cinquième avion s’inscrit dans la relation de longue date que nous entretenons avec les Niçois et nos partenaires locaux dont le principal est l’aéroport de Nice. Notre antériorité sur le marché et notre position de leader nous permettent de continuer à croitre localement et de faire profiter à une région très attractive de bénéfices économiques directs avec notamment la création d’emplois ». La compagnie annonce 36 nouveaux emplois créés avec l’arrivée du 5e Airbus, soit plus de 130 emplois directs locaux, un objectif de +10% de passagers en 2018 avec « plus de 4 nouvelles routes lancées au minimum » qui seront dévoilées au printemps. Rappelons qu’elle ouvrira également au printemps une sixième base en France, Bordeaux rejoignant Paris-Orly, Paris-CDG, Lyon, Toulouse et donc Nice.

En 2017, easyJet a transporté près de 4 millions de passagers depuis et vers Nice, confortant sa position de première compagnie aérienne de la plateforme avec une part de marché de 30,2% (contre 28,4% en 2016). Dominique Thillaud, Président du Directoire d’Aéroports de la Côte d’Azur, estime que « l’implantation d’un avion basé est le meilleur gage offert par une compagnie aérienne de volonté de développement pérenne sur un territoire. C’est donc un signe fort que nous envoie easyJet, accentuant son engagement sur Nice et la Côte d’Azur. Je me réjouis de cette croissance, porteuse non seulement de création directe d’emplois en nombre, mais aussi de son impact – via la desserte de nouvelles destinations et l’augmentation des possibilités business d’aller-retour journée – sur la croissance économique de notre territoire. C’est aussi le fruit de la politique de compétitivité (baisse des redevances aéroportuaires passée et future) engagée par Aéroports de la Côte d’Azur ».

EasyJet transporte 78 millions de passagers chaque année dont plus de 12 millions sont des voyageurs d’affaires, avec une flotte de plus de 270 avions (dont 3 des 100 A320neo commandés) et un total de plus de 880 liaisons entre 140 aéroports dans 31 pays. La compagnie « s’applique à être une entreprise responsable et emploie tous ses collaborateurs sous contrat local dans sept pays européens et ce, dans le respect des lois nationales et en reconnaissant les organisations syndicales ».

L’Aéroport Nice Côte d’Azur est le deuxième aéroport de France après Paris avec 12,4 millions de passagers en 2016, 111 destinations directes et 61 compagnies régulières desservant 38 pays. En dehors de Paris, il est aussi le seul aéroport français à proposer une ligne quotidienne sur New York et Dubaï. Il fait partie du Groupe Aéroports de la Côte d’Azur qui se positionne au 2ème rang en Europe en matière d’aviation d’affaires grâce aux mouvements sur Nice et à ses aéroports dédiés de Cannes-Mandelieu et Saint Tropez, ainsi qu’au développement de sa marque d’assistance en escale Sky Valet, via un réseau pan-européen comprenant également Paris-Le Bourget, l’Espagne (9 escales) et le Portugal (10 destinations avec également l’Afrique). L’hélistation de Nice est la plus grande de France et la ligne hélicoptère Nice-Monaco est la première ligne commerciale régulière au monde. L’impact économique total de la plateforme niçoise est évalué à plus de 7 milliards d’euros et représente 6000 emplois directs.

Airbus pousse la version « gunship » du C295

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

https://www.aerobuzz.fr/defense/airbus-pousse-la-version-gunship-du-c295/

Avec ses points d’emport sous les ailes, sa capacité d’emport en soute et son autonomie, le C295 peut faire un excellent avion de reconnaissance et d’appui, entre deux missions de transport. C’est du moins l’idée qu’essaie de vendre Airbus Defence and Space à Dubai. D’autres avions fameux (Dakota, C-119, C-130…) n’ont il pas déjà démontré qu’un avion de transport pouvait(…)

Cet article Airbus pousse la version « gunship » du C295 est apparu en premier sur Aerobuzz.

Corsair et Aigle Azur deviennent partenaires

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

http://www.air-journal.fr/2017-11-15-corsair-et-aigle-azur-sont-partenaires-5190522.html

Les compagnies aériennes Corsair International et Aigle Azur se sont alliées à travers un accord de partenariat opérationnel et commercial, pour mettre en place une coopération élargie visant à accélérer leur développement, notamment vers l’Afrique.

Selon le communiqué commun des deux compagnies françaises publié le 14 novembre 2017, Corsair débarque sur la ligne entre les aéroports de Paris-Orly et Bamako-Modibo Keita à compter du 30 janvier 2018, dans le cadre d’un accord de partage de codes mis en place le même jour : dans un premier temps, la fréquence du mardi sera opérée par Corsair, celles du lundi, mercredi et dimanche restant chez Aigle Azur. Corsair opérera une deuxième fréquence le dimanche à partir du mois d’avril, portant ainsi à cinq le nombre de vols opérés chaque semaine par les deux compagnies entre les capitales française et malienne. Les nouveaux partenaires expliquent que ce déploiement « permettra aux clients des deux compagnies de bénéficier d’un choix plus large en matière de flexibilité et de combinaisons tarifaires au départ de l’aéroport de Paris-Orly vers le Mali ». Toujours grâce à cet accord, les deux compagnies « pourront séduire de nouveaux clients et répondre d’une part à la demande d’une clientèle affinitaire très présente entre Paris et Bamako et, d’autre part, offrir à la clientèle affaires une offre plus flexible avec encore plus de vols directs ».

Dans le cadre de ce partenariat et au-delà du seul axe France/Afrique, les passagers bénéficieront du partage de codes en correspondance au départ de l’ensemble des destinations de Corsair (Océan indien, Caraïbes, Afrique et Amérique) vers celles d’Aigle Azur et en particulier le Liban (Beyrouth), l’Allemagne (Berlin à partir de décembre), la Russie (Moscou à partir de décembre), le Portugal (Faro, Funchal, Lisbonne et Porto) opérés par Aigle Azur, et réciproquement de toutes les destinations Aigle Azur vers celles de Corsair.

Corsair et Aigle Azur vont également mutualiser leur gestion des escales de Bamako et Dakar, ainsi que la commercialisation des vols au Mali et au Sénégal. L’agence d’Aigle Azur située Place de la République à Paris doit également accueillir très prochainement un « corner Corsair » afin d’assurer la vente des vols de la compagnie. Enfin, dans le cadre de cette coopération, les clients business d’Aigle Azur auront très prochainement accès au nouveau salon business Corsair à Orly.

Pour Pascal de Izaguirre, PDG de Corsair, L’Afrique « est un continent en plein développement. Nous avons d’ores et déjà démontré notre capacité à nous y développer avec succès avec les lignes opérées à destination du Sénégal et de la Côte d’Ivoire. Ce partenariat va nous permettre d’accélérer le déploiement de Corsair sur le Mali et d’offrir plus de flexibilité aux clients à destination de Bamako ». Le président d’Aigle Azur Frantz Yvelin ajoute : « au-delà de notre position de et vers l’Algérie, nos routes vers le Sénégal et le Mali remportent également un grand succès et cette alliance renforcée avec nos amis de Corsair sera immédiatement bénéfique en offrant plus de choix à tous les passagers sur l’axe France-Afrique. De la même façon, nous renforçons ainsi notre offre commune entre nos autres destinations de et vers l’aéroport d’Orly où nos deux compagnies aériennes françaises, Aigle Azur et Corsair, sont des leaders incontestés. Ensemble nous sommes plus forts au service de tous nos passagers et c’est donc dans cette logique que ce partenariat, dont je me félicite, s’inscrit ». Les deux compagnies avaient signé en 2012 un accord interligne à Orly.

Compagnie aérienne française régulière et spécialiste du long courrier international, Corsair International, filiale de TUI France, leader du tourisme en France, emploie 1200 collaborateurs. Elle transporte 1,2 million de passagers par an sur ses vols réguliers vers les Caraïbes (Guadeloupe et Martinique), l’Océan Indien (La Réunion, l’Ile Maurice, Mayotte, Madagascar), l’Afrique (le Sénégal et la Côte d’Ivoire), le Canada (Montréal) et Cuba (La Havane et Varadero). Créée en 1946, Aigle Azur dessert aujourd’hui l’Algérie, le Portugal, le Mali, le Sénégal, le Liban ainsi que l’Allemagne et la Russie (à partir de décembre 2017) au départ de 6 villes françaises. Aigle Azur transporte chaque année près de 2 millions de passagers à bord de sa flotte d’Airbus (A319 et A320), grâce à près de 300 vols réguliers proposés chaque semaine.

Lufthansa proposerait 250 millions d’euros pour Alitalia

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

http://www.air-journal.fr/2017-11-15-lufthansa-proposerait-250-millions-deuros-pour-alitalia-5190556.html

La compagnie aérienne Lufthansa aurait mis sur la table 250 millions d’euros pour reprendre une grande partie des activités d’Alitalia, dont la moitié de son personnel et une centaine d’avions.

Si sept offres ont été officiellement déposées pour reprendre le transporteur italien en faillite, dont une de la low cost britannique easyJet, c’est celle de la compagnie nationale allemande qui est la plus attendue. Selon le quotidien Il Messagero, Lufthansa aurait proposé 250 millions d’euros et pourrait encore améliorer son offre dans les prochaines semaines ; elle n’envisagerait qu’une reprise « complète » et non par appartements, insistant sur sa stratégie « Alitalia Light ». Diverses sources citées dans la presse italienne évoquent une centaine d’avions conservés (sur 123) et le maintien d’environ 6000 employés, soit la moitié des quelque 11.500 aujourd’hui sous contrat avec Alitalia.

Lufthansa conserverait également à l’aéroport de Rome-Fiumicino une partie des liaisons long-courrier vers l’Amérique du nord et latine, le moyen-courrier n’étant plus opéré qu’au départ de Milan (où Alitalia opère à Malpensa et Linate, avec l’annonce de nouvelles liaisons dans ce dernier cas). En revanche, les services au sol ne seraient pas repris.

Toujours selon Il Messagero, l’offre en cash de la compagnie de Star Alliance pourrait être doublée « en fonction des accords passés avec le gouvernement et les fournisseurs ». Une « offre américaine » (peut-être le fonds Cerberus évoqué début novembre) présenterait en outre un mieux disant social par rapport à Lufthansa.

Aucune des parties citées n’a commenté ces rumeurs. Selon Reuters, des délégués du groupe Lufthansa dont le patron d’Air Dolomiti doivent rencontrer jeudi les trois commissaires chargés de gérer Alitalia.

Rappelons que la compagnie italienne, qui a accumulé les pertes ces dernières années en particulier face à la concurrence des low cost, a été placée sous tutelle le 2 mai 2017 sur demande des actionnaires dont Etihad Airways, après le rejet par les salariés d’un plan de restructuration prévoyant 1.700 suppressions d’emploi. La date butoir pour sa cession a été reportée au 30 avril 2018.

 

La Havane perd Alaska Airlines

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

http://www.air-journal.fr/2017-11-15-la-havane-perd-alaska-airlines-5190560.html

La compagnie aérienne Alaska Airlines a annoncé qu’elle mettra fin dès janvier à sa liaison entre Los Angeles et la capitale de Cuba, préférant déployer ses capacités sur des secteurs plus rentables.

La compagnie américaine a précisé hier qu’elle suspendra dès le 22 janvier 2018 sa liaison entre Los Angeles et l’aéroport de La Havane-José Marti, une ligne qu’elle avait inauguré le 5 janvier 2016 avec un vol quotidien en Boeing 737-900ER, et sur laquelle elle reste sans concurrence. Les voyageurs ayant réservé après cette date seront replacés sans frais sur une autre compagnie desservant La Havane, ou pourront opter pour un remboursement complet du billet d’avion.

« Le voyage consiste à établir des liens, et nous avons été honorés d’avoir aidé les gens à établir des liens personnels en voyageant entre les États-Unis et Cuba », a déclaré dans un communiqué Andrew Harrison, directeur commercial d’Alaska Airlines. « Nous évaluons continuellement chaque itinéraire, pour nous assurer que nous avons le nombre de sièges qui correspond au nombre de personnes qui veulent y aller ». L’appareil ne desservant plus Cuba devrait être utilisé pour mettre en place un huitième vol quotidien entre Seattle et Orange County selon le quotidien Seattle Times.

Selon Alaska Airlines, environ 80% des passagers vers la capitale cubaine voyageaient via un visa « éducation individuelle » ; les changements apportés à la politique américaine envers Cuba ont éliminé cette allocation le 9 novembre, précise la compagnie qui va du coup redéployer ces ressources vers d’autres marchés « où la demande continue d’être forte ». Mais la baisse drastique des coefficients d’occupation cet automne est également due à la saison des ouragans, particulièrement destructrice à Cuba comme dans le sud-est des Etats-Unis, tempèrent des analystes.

Alaska Airlines a inauguré 44 lignes cette année et continuera de se développer « selon les prévisions », soit +7,2% pour 2017 et près de 8% en 2018, via des ajouts de capacité principalement dans les marchés existants.

Trafic des aéroports de Paris : +3,6% en octobre

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

http://www.air-journal.fr/2017-11-15-trafic-des-aeroports-de-paris-36-en-octobre-5190545.html

Le trafic de Paris Aéroport est en hausse de 3,6% par rapport au mois d’octobre 2016 avec 8,851 millions de passagers accueillis, dont 6,03 millions à Paris-Charles de Gaulle (+5,0%) et 2,81 millions à Paris-Orly (+0,6%).

Le groupe ADP précise dans les statistiques mensuelles publiées le 14 novembre 2017 que le trafic France est en légère décroissance de 0,2% en octobre, tandis que celui en Europe (hors France) est en progression de 3,1%. Le trafic international (hors Europe) est toujours en nette hausse (+5,8%) du fait d’une croissance sur les faisceaux suivants : Moyen-Orient (+14,7%), Amérique du Nord (+7,4%), Afrique (+6,4%), DOM-COM (+4,0%), Asie-Pacifique (+1,0%) ; seul le faisceau Amérique Latine est en retrait (-3,7%).

Le nombre de passagers en correspondance dans les aéroports parisiens augmente de 2,7% en octobre par rapport au même mois l’année dernière. Le taux de correspondance de Paris Aéroport s’est établi à 22,5%, en retrait de 0,4 point par rapport à octobre 2016.

Depuis le début de l’année, le trafic de Paris Aéroport est en progression de 4,6% avec un total de 86,2 millions de passagers : 58,89 millions à CDG (+5,4%) et 22,27 millions à Orly (+3,0%). Le nombre de passagers en correspondance progresse de 1,0%, le taux de correspondance s’établissant à 22,8%, en diminution de 0,8 point.

Le trafic de TAV Airports, dont le Groupe ADP détient 46,1% du capital, est en hausse de 12,0% sur le mois d’octobre 2017, et en hausse de 8,2% depuis le début de l’année. Le trafic de l’aéroport de Santiago du Chili, dont le Groupe ADP détient 45% du capital, est en hausse de 12,9% sur le mois d’octobre 2017 et en croissance 11,1% depuis le début de l’année.

1 2 3 4 256