IndiGo : 50e destination et 1000 vols par jour

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

http://www.air-journal.fr/2017-12-28-indigo-50e-destination-et-1000-vols-par-jour-5192449.html

La compagnie aérienne low cost IndiGo lancera au printemps trois nouvelles liaisons vers Vijayawada, la 50e destination de son réseau. Elle a effectué le 22 décembre 1000 vols en une journée, un record en Inde, après avoir franchi la veille le cap des 200 millions de passagers transportés depuis son lancement il y a onze ans.

A partir du 2 mars 2018, la spécialiste indienne du vol pas cher proposera à l’aéroport de Vijayawada des vols quotidiens au départ de Bangalore (1), Hyderabad (3) et Chennai (1), tous opérés en ATR 72-600 de 74 sièges. Le réseau d’IndiGo dans la ville dans l’Andra Pradesh sera en concurrence directe avec ceux de SpiceJet et Alliance Air, Air India et sa filiale low cost desservant l’aéroport au départ de Dheli, Hyderabad et bientôt Mumbai (Trujet y propose aussi des vols depuis Hyderabad). Cette 50e destination montre « l’importance grandissante du marché domestique en Inde du sud », souligne IndiGo dans son communiqué, les voyageurs d’affaires comme de loisirs « pouvant désormais faire l’expérience d’un service sans souci et ponctuel » au départ de Vijayawada.

Et l’extension du réseau n’est pas terminée : elle se posera aussi à compter du mois prochain pour la première fois à Rajahmundry, en provenance des trois mêmes villes, et à Tirupati depuis Bangalore et Hyderabad. IndiGo a déjà lancé cette année des vols vers sept autres nouvelles destinations : Port Blair, Dehradun, Sharjah, Amritsar, Madurai, Doha et Mangalore.

La low cost a aussi souligné avoir franchi un record historique pour une compagnie indienne, le cap des 1000 vols par jour. Le vol 6E185 reliant Mumbai à Kochi a décollé le 22 décembre 2017 à 23h15, provoquant la joie du PDG Aditya Ghosh : « Nous sommes vraiment excités d’atteindre cette étape des 1000 vols quotidiens, et dédions cet exploit aux millions de clients qui choisissent IndiGo. Cela témoigne de notre engagement à fournir une connectivité améliorée et un transport aérien à la sécurité et la fiabilité inégalées dans le pays », a-t-il déclaré.

Ce même 22 décembre, IndiGo avait reçu son 31e Airbus A320neo, portant le total de sa flotte à 150 avions – également une première dans le pays selon elle : les 120 A320 commandés ont été livrés, ainsi que le premier des cinquante 72-600 attendus. Son carnet de commandes compte 374 A320neo supplémentaires, ainsi que 24 A321neo.

On notera enfin qu’IndiGo a transporté jeudi dernier le 200-millionième passager de son histoire, sur un vol au départ de Delhi ; la low cost représente 39,4% de parts de marché en Inde, avec un réseau couvrant 47 destinations à la fin novembre.

Red Bull Air Race repousse le facteur de charge éliminatoire à 12 G

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

https://www.aerobuzz.fr/breves-aviation-generale/red-bull-air-race-repousse-le-facteur-de-charge-eliminatoire-a-12-g/

Parmi les nouveautés de la saison 2018 du championnat du monde Red Bull Air Race figure un assouplissement de la règle concernant les facteurs de charge limites subis par les pilotes. Pour des questions de sécurité, les pilotes de Master Class ne sont pas autorisés à tirer plus de 10 G pendant leurs manches, et aux commandes de leurs nouveaux Edge(…)

Cet article Red Bull Air Race repousse le facteur de charge éliminatoire à 12 G est apparu en premier sur Aerobuzz.

À la Une de Tahiti Pacifique, vendredi 29 décembre

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

https://www.tahiti-infos.com/A-la-Une-de-Tahiti-Pacifique-vendredi-29-decembre_a167747.html

À la Une de Tahiti Pacifique, vendredi 29 décembre
Votre magazine Tahiti Pacifique n° 371 sort demain, vendredi 29 décembre, dans les kiosques. Au sommaire :

Actualité – Plus économique, plus écologique, le biocarburant issu des huiles végétales et minérales est en passe d’intéresser le gouvernement local qui va tenter d’aider au développement d’au moins une société privée locale. Une manière aussi pour lui de réaliser une double économie en ne participant plus au traitement de ses huiles à l’étranger et en alimentant quelques chaudières à moindre coût. 

Dossier – La recrudescence d’accidents mortels sur nos routes en cette fin d’année vient rappeler que Tahiti est loin d’être un modèle en ce qui concerne la responsabilisation des conducteurs. La consommation d’alcool et de stupéfiants, plus ou moins occasionnelle, ne doit pas faire oublier que plus de 3000 conducteurs circuleraient sans permis et donc sans assurance. 

Politique – Maître de conférences honoraire, chercheur associé à l’UPF, Jean-Marc Regnault est l’une des références pour tout ce qui touche à l’histoire politique de la Polynésie française. Auteur de plusieurs ouvrages, mandaté par l’assemblée de Polynésie pour des recherches sur les événements qui avaient conduit à l’arrestation de Pouvanaa a Oopa, il n’est pas étranger à la procédure de révision du procès en établissant qu’un complot avait été ourdi. 

Culture – Depuis le mois de novembre, une centaine d’objets mélanésiens, certains totalement inédits, sont présentés au Musée Anne-de-Beaujeu à l’occasion de l’exposition « Trajectoires kanak, histoires de voyages en Nouvelle-Calédonie ». Cette exposition durera jusqu’en septembre prochain, puis sera ensuite visible dans la ville de Bourges à partir de l’automne 2018. Une belle vitrine pour l’art du Pacifique.


Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Air Serbia arrive à Genève et renforce Zurich

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

http://www.air-journal.fr/2017-12-26-air-serbia-arrive-a-geneve-et-renforce-zurich-5192355.html

La compagnie aérienne Air Serbia lancera au printemps une nouvelle liaison entre Belgrade et Genève, sa deuxième destination en Suisse. Zurich aura de son côté droit à 17 vols par semaine, au lieu de 14 aujourd’hui.

A partir du 25 mars 2018, la compagnie nationale de Réublique de Serbie proposera deux vols par semaine entre sa base à Belgrade-Nikola Tesla et l’aéroport de Genève-Cointrin, opérés en Airbus A319 pouvant accueillir 144 passagers. Les départs sont programmés jeudi à 18h00 (arrivée à 20h05) et dimanche à 6h00 (arrivée à 8h00), les vols retour quittant la Suisse jeudi à 20h50 (arrivée à 22h45) et dimanche à 8h45 (arrivée à 10h45). Air Serbia sera sans concurrence sur cette route que la low cost easyJet aura abandonnée la veille au profit de Bâle-Mulhouse, et qui était proposée depuis juin dernier via Rome en partage de codes avec Alitalia.

Ce même 25 mars, la compagnie augmentera ses fréquences entre Belgrade et Zurich-Kloten, avec trois rotations hebdomadaires supplémentaires pour un total de 17. Elle fait cette fois face à Swiss International Air Line.

Toujours dans le cadre de l’optimisation de son programme de vol estival, l’aéroport de Prague-Vacalav Havel sera desservi tous les jours (dont cinq vols par semaine en A319) plutôt que par dix rotations hebdomadaires en ATR 72, pour « offrir un niveau de confort accru » et une capacité plus importante face à Hainan Airlines. Enfin New York-JFK n’aura plus droit qu’à deux vols par semaine au lieu de trois entre le 5 février et le 19 mars « afin de mieux refléter la demande de voyages », et à 6 au lieu de 5 pendant la haute saison entre le 18 juin et le 16 septembre – quand Delta Air Lines est présente sur cette route.

Veljko Ristić, directeur général commercial d’Air Serbie, a déclaré dans un communiqué : « grâce à son héritage remarquable et à son influence mondiale, Genève est un excellent ajout au réseau d’Air Serbia. En reliant Belgrade à une deuxième ville suisse, nous augmenterons la connectivité aérienne entre la Suisse et la Serbie et renforceront le commerce et le tourisme, tout en facilitant l’accès à la communauté de 30.000 Serbes vivant dans les cantons suisses et les départements français environnants ». Les ajustements vers Zurich, Prague et New York sont selon lui « conçus pour optimiser les performances commerciales, tout en assurant qu’Air Serbia continue de répondre à la demande du marché ».

Singapore Airlines renforce Le Cap, Scoot se pose à Hawaï

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

http://www.air-journal.fr/2017-12-27-singapore-airlines-renforce-le-cap-scoot-se-pose-a-hawai-5192401.html

La compagnie aérienne Singapore Airlines va passer à un vol quotidien entre Singapour et Le Cap, toujours via Johannesburg. Sa filiale low cost long-courrier Scoot a de son côté inauguré des vols vers Honolulu.

A partir du 26 mars 2018 sous réserve d’approbation gouvernementale, la compagnie nationale singapourienne passera de quatre à sept vols par semaine entre sa base à Singapour-Changi et l’aéroport de Cape Town, opérés en Airbus A350-900 pouvant accueillir 42 passagers en classe Affaires, 24 en Premium et 187 en Economie. Les départs seront alors programmés tous les jours à 1h25 pour arriver à 6h15 à Johannesburg-OR Tambo, en repartir à 7h10 et atterrir à 9h25. Les vols retour quitteront Le Cap à 10h40 puis de Johannesburg à 13h45 pour se poser le lendemain à 6h10 (les vols du lundi, jeudi et samedi sont retardés de 20 à 35 minutes sur ces horaires).

Singapore Airlines est sans concurrence sur ces deux routes, proposées en partage de codes avec South African Airways. Il s’agit de « répondre à la croissance de la demande », explique la compagnie de Star Alliance dans un court communiqué.

Scoot a de son côté inauguré juste avant les fêtes une nouvelle liaison entre Singapour et Hawaï via Osaka, sa première vers les Etats-Unis et sa troisième hors d’Asie après Athènes et Djeddah. Les quatre rotations hebdomadaires entre sa base à Changi et l’aéroport de Honolulu-Daniel K. Inouye sont opérés en Boeing 787-8 Dreamliner pouvant accueillir 18 passagers en classe Premiu et 311 en Economie. Elles sont programmées lundi, mardi et samedi à 10h45 (arrivée à Osaka-Kansai à 17h30 puis à Honolulu le même jour à 7h30), plus le vendredi à 9h55 (arrivée à Osaka-Kansai à 16h55 puis à Honolulu le même jour à 7h00 ; durée de vol totale 14h05, avec passage de la ligne de changement de date). Les vols retour quittent Hawaï lundi, mardi, vendredi et samedi à 9h35 pour arriver le lendemain à 14h00 à Osaka, en repartent à 15h10 et se posent à 21h10 à SIngapour. Scoot est sans concurrence entre Singapour et Honolulu, sa rivale malaisienne AirAsia X proposant déjà la même destination au départ de Kuala Lumpur (elle aussi via Osaka).

« Nous sommes ravis d’entrer sur le marché américain avec une destination aussi spéciale que Hawaï », a déclaré le PDG de Scoot Lee Lik Hsin dans son communiqué, ajoutant être « impatient de relier nos deux communautés qui sont toutes deux connues pour leur riche patrimoine multiculturel ». Le vol de Scoot est « une excellente nouvelle pour Hawaï et notre économie locale », a ajouté le gouverneur David Ige, selon la route apportera « 79,7 millions de dollars en dépenses de visiteurs et 9,3 millions de dollars en recettes fiscales de l’État, et contribuera à la croissance et au soutien de notre industrie touristique. Cela permettra également à nos résidents locaux d’avoir plus de possibilités de visiter une grande ville d’Asie du Sud-Est ».

Le lancement de cette route signifie pour Scoot une augmentation de fréquences entre Singapour et Osaka, que la low cost long-courrier dessert déjà via Bangkok ou Kaohsiung, pour un total de dix rotations hebdomadaires ; l’aéroport Kansai est aussi sa première destination japonaise opérée sans escale. Cette nouvelle liaison avait été dévoilée en juillet dernier en même temps que quatre autres (vers Kuching et Kuantan en Malaisie, Harbin en Chine et Palembang en Indonésie), et surtout avec l’annonce de la finalisation de la fusion entre Scoot et Tigerair.

 

Norwegian Air Argentina : des vols vers les Antilles françaises et Tahiti ?

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

http://www.air-journal.fr/2017-12-27-norwegian-air-argentina-des-vols-vers-les-antilles-francaises-et-tahiti-5192371.html

La nouvelle compagnie aérienne low cost Norwegian Air Argentina a détaillé quelques unes des 152 routes accordées par les autorités, dont 51 sans concurrence actuellement. Elle pourrait en particulier desservir la Martinique et la Guadeloupe au départ de Buenos Aires ou de Cordoba, mais aussi Papeete au départ de l’Argentine.

Alors que le premier des dix Boeing 737-800 attendus ne sera livré qu’à la mi-janvier 2018, le programme de vol ouvert à la filiale de la spécialiste norvégienne du vol pas cher est mieux connu selon la presse locale. Elle compte ouvrir quatre bases dans les aéroports de Buenos Aires, Cordoba, Mendoza et Salta, créant 3200 emplois directs. Depuis la capitale, Norwegian Air Argentina a reçu l’autorisation de lancer de nouvelles liaisons internationales entre autres vers Fort de France et Papeete, mais aussi vers l’Europe (Zurich, Malaga, Milan, Kiev, Moscou et les bases de Norwegian à Copenhague, Oslo et Stockholm), Tel Aviv, Istanbul, Johannesburg, Perth ou les Etats-Unis (Chicago, Dallas, Fort Lauderdale, Honolulu, Los Angeles, San Francisco, Washington). Sur le réseau régional, la low cost pourrait relier Buenos Aires à Cancun, Cartagena et Puerto Rico ; une vingtaine de nouvelles liaisons ont aussi été accordées sur le réseau intérieur en Argentine. Une liaison directe entre Londres-Gatwick et Buenos Aires est déjà proposée à la vente à partir de mi-février par Norwegian.

A l’aéroport de Cordoba-Ingeniero Aeronáutico Ambrosio L.V. Taravella, Norwegian Air Argentina a obtenu l’autorisation de lancer des vols vers Fort-de-France et Pointe-à-Pitre, Barcelone, La Havane, Cancun, Punta Cana ou Salvador de Bahia entre autres. 

Rappelons que la low cost est déjà présente aux Antilles françaises, proposant à Fort-de-France et à Pointe-à-Pitre des liaisons saisonnières vers New York, Fort Lauderdale et Providence. Les premiers vols entre l’Argentine et les USA commenceraient fin 2018, a précisé le CEO de NAA Ole Christian Melhus.

Les 72 liaisons domestiques ouvertes à Norwegian Air Argentina devraient débuter au mois de juin, en concurrence avec la compagnie nationale Aerolineas Argentinas qui détiendrait 74% de parts de marché. D’ici là, la compagnie devra compléter sa certification, et surtout signer des accords  avec les syndicats de pilotes et de PNC. L’investissement de la low cost dans le pays est estimé à 4,3 milliards de dollars sur douze ans, quand elle disposera d’une flotte d’environ 70 avions dont bien sûr des 787 Dreamliner. Elle devrait recruter 300 pilotes ces deux prochaines années.

Air Arabia : une route vers Bodrum, une deuxième vers Moscou

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

http://www.air-journal.fr/2017-12-27-air-arabia-une-route-vers-bodrum-une-deuxieme-vers-moscou-5192379.html

La compagnie aérienne low cost Air Arabia lancera en juin prochain une nouvelle liaison entre Sharjah et Bodrum, sa quatrième destination en Turquie. Et dès février, elle proposera un deuxième vol quotidien vers Moscou, ajoutant une route vers l’aéroport Sheremetyevo à celle déjà en place vers Domodedovo.

Du 13 juin au 29 septembre 2018, la spécialiste du vol pas cher basée dans l’Emirat de Sharjah proposera trois vols par semaine vers l’aéroport de Milas-Bodrum, opérés en Airbus A320 de 168 places. Les départs sont programmés lundi, mercredi et vendredi à 21h45 pour arriver le lendemain à 1h30, les vols retour quittant la Turquie mardi, jeudi et samedi à 2h10 pour se poser à 7h35 (durée de vol moyenne 4h35). Air Arabia sera sans concurrence directe ou indirecte sur cette route, s’ajoutant à celles vers Istanbul-Sabiha Gokcen, Antalya et Trabzon.

Selon le CEO du groupe Adel Ali, la Turquie « a toujours été une destination favorable pour les vacances en famille. L’ajout du nouveau service vers Bodrum reflète un marché du tourisme sain, et des liens culturels communs entre les deux pays ».

Dès le 1er février prochain, Air Arabia va d’autre part passer à deux vols quotidiens entre Sharjah et Moscou, en lançant une route vers l’aéroport Sheremetyevo ; initialement opérée quatre fois par semaine, elle deviendra quotidienne dès le 1er mars. Les départs à 9h10 (arrivée à 13h35) avec retour à 14h35 (arrivée à 20h45) s’ajouteront à ceux existant vers Domodedovo (départ à 9h15, retour à 14h35), sur cet axe d’une durée de vol moyenne de 5 heures. Pas de concurrence directe là non plus pour la low cost des Emirats Arabes Unis, mais Moscou est aussi reliée au Golfe par Aeroflot, Ural Airlines, Emirates Airlines, Etihad Airways, Qatar Airways et Flydubai.

Air Arabia dessert la capitale russe depuis fin 2011. « Nous sommes heureux de desservir les deux aéroports les plus fréquentés de Moscou, en offrant à nos clients plus de choix et de commodité. Nos vols vers Moscou visent un marché animé composé de touristes et de voyageurs d’affaires. Avec le lancement de nos vols vers Sheremetyevo, les passagers peuvent désormais bénéficier d’options de voyage supplémentaires pour se connecter à la Russie, depuis Sharjah et d’autres destinations de notre réseau », a déclaré le CEO Adel Ali.

Air Arabia dispose également de filiales au Maroc, où elle vient de lancer deux nouvelles liaisons à Marrakech vers Paris-CDG et Londres-Gatwick, en Egypte et en Jordanie. Elle dessert en France les aéroports de Roissy donc, Bordeaux, Lyon, Montpellier, Pau, Strasbourg et Toulouse. Sa flotte entièrement constitué d’A320 recevra à partir de 2019 six Airbus A321neo LR, pris en leasing chez ALC.

Le premier C-130J Hercules de l’armée de l’air française à Orléans

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

https://www.aerobuzz.fr/breves-defense/premier-c-130j-hercules-de-larmee-de-lair-francaise-a-orleans/

Le premier C-130J français a été livré sur la base aérienne 123 d’Orléans le vendredi 22 décembre 2017. La Direction générale de l’armement (DGA) a auparavant attribué le certificat de type militaire de ce nouvel avion à Lockheed-Martin, ouvrant ainsi la voie à une exploitation rapide au sein de l’armée de l’air française. Cet avion, un C-130J-30, fait partie de(…)

Cet article Le premier C-130J Hercules de l’armée de l’air française à Orléans est apparu en premier sur Aerobuzz.

United Airlines et Avianca partagent plus en attendant mieux

Classé dans : Compagnie Aérienne | 0

http://www.air-journal.fr/2017-12-26-united-airlines-et-avianca-partagent-plus-en-attendant-mieux-5192351.html

Les compagnies aériennes United Airlines et Avianca ont étendu leur accord de partage de codes, permettant à la première de bénéficier de trois routes sud-américaines au départ du Salvador, et à la seconde de vendre quinze routes entre les Etats-Unis et le Canada ou le Mexique. Les deux groupes parlent toujours de coentreprise.

United Airlines vend désormais sous codes UA les vols de la compagnie colombienne entre l’aéroport de San Salvador-Monseñor Óscar Arnulfo Romero et Cali, Medellin (Colombie) et Guayaquil (Equateur). En échange, les clients d’Avianca peuvent selon Airlineroute voler sous code AV entre Chicago et Calgary, Montréal, Ottawa, Vancouver ou Winnipeg ; entre Denver et Mexico ; entre Houston et Calgary, Edmonton et Vancouver ; ou entre Washington et Montréal, Ottawa ou Toronto. A cela s’ajoutent des vols en partage de codes permettant à Avianca Brasil de proposer sous code O6 les liaisons de United Airlines entre Miami et Chicago, Hoston ou Newark.

La semaine dernière, le CEO d’Avianca Brasil Frederico Pedreira rappelait qu’il visait à terme un accord de coentreprise entre les deux compagnies de Star Alliance, comme évoqué depuis février dernier. « Les discussions se poursuivent parallèlement aux négociations de partenariat entre United et Avianca Holdings, qui a le même propriétaire qu’Avianca Brasil », a-t-il déclaré lors d’un entretien avec Reuters en faisant référence au Synergy Group qui voudrait bien fusionner la compagnie colombienne et la brésilienne. Il souligne que cette « joint venture approfondie » n’est souhaitée que si le nouvel accord de ciel ouvert entre les USA et le Brésil est accepté par son sénat local (l’Assemblée nationale brésilienne s’est déjà prononcée pour). Et espère qu’une entente pourrait être trouvée d’ici quelques mois.

Avianca Brazil a inauguré le 15 décembre une nouvelle liaison quotidienne entre Sao Paulo-Guarulhos et New York-JFK, opérée en Airbus A330-200 pouvant accueillir 32 passagers en classe Affaires et 206 en Economie. Les départs sont programmés à 23h45 (arrivée le lendemain à 6h45), les vols retour quittant les Etats-Unis à 23h30 (arrivée le lendemain à 12h30). Elle fait face sur cet axe à American Airlines, Delta Air Lines et LATAM Airlines Brasil, plus United Airlines depuis Newark. Il s’agit de sa deuxième route vers les USA après celle à destination de Miami, et avant d’en lancer en juin prochain une troisième vers Boston.

Rappelons que United Airlines avait signé son premier partage de codes avec Avianca en 2011, l’accord englobant alors Copa Airlines et les filiales du groupe TACA fusionné avec Avianca un an plus tôt (au Salvador, au Guatemala, au Costa Rica ou au Pérou entre autres).

1 2 3 4 11